[dsm_breadcrumbs _builder_version= »4.14.2″ _module_preset= »default » theme_builder_area= »post_content » home_text= »Immo-project » home_icon_font_size= »20px » separators_font_size= »20px » hover_enabled= »0″ sticky_enabled= »0″][/dsm_breadcrumbs]

Zoom sur les énergies fantômes : le gaspillage caché

L’énergie fantôme, c’est ce petit courant électrique qui continue à circuler dans nos appareils électroniques même lorsqu’ils ne sont plus en fonction. C’est un gaspillage insidieux, qui se produit souvent sans que nous nous en rendions compte. Par exemple, lorsque nous ne fermons pas nos ordinateurs après le travail, ou lorsque nous laissons nos chargeurs branchés sans les utiliser.

Ce gaspillage a des conséquences non négligeables, notamment sur notre facture d’électricité. En effet, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), l’énergie fantôme représente en moyenne 7% de la consommation électrique d’un foyer français.

L’impact financier de l’énergie fantôme : un calcul qui fera frissonner

Maintenant, calculons l’impact financier de la consommation d’énergie. Si l’on prend comme exemple un foyer français moyen, qui consomme environ 2 000 kWh par an d’électricité, 7% de cette consommation représente 140 kWh. Si l’on considère que le prix du kWh est d’environ 15 centimes d’euro, cela veut dire que ce foyer dépense chaque année environ 21 euros en énergies fantômes.

Mais au-delà de l’impact financier, il y a aussi l’impact environnemental. En effet, la production d’électricité est l’une des principales causes d’émission de gaz à effet de serre. L’énergie fantôme est donc aussi un problème écologique.

Stratégies pour combattre l’énergie fantôme : des méthodes astucieuses pour des économies réelles.

Bon, maintenant que nous avons compris le problème, parlons de la solution. Il existe plusieurs astuces pour réduire sa consommation d’énergie fantôme.

Premièrement, nous pouvons débrancher nos appareils lorsque nous ne les utilisons pas. C’est une méthode simple, qui ne demande pas beaucoup d’efforts, mais qui peut nous faire économiser beaucoup d’argent.

Deuxièmement, nous pouvons utiliser des multiprises avec interrupteur. En effet, ces multiprises permettent de couper l’alimentation de tous les appareils branchés en une seule fois. C’est une solution très pratique, surtout pour les appareils que nous ne pouvons pas débrancher facilement.

Enfin, nous pouvons opter pour des appareils économes en énergie. Ces appareils sont conçus pour consommer moins d’électricité, y compris lorsqu’ils sont en veille.

Pour conclure, lutter contre l’énergie fantôme, ce n’est pas seulement bon pour notre portefeuille, mais c’est aussi bon pour notre planète. Alors, n’hésitons pas à mettre en place ces quelques astuces dans notre quotidien.

Évidemment, tous ces éléments varient en fonction des appareils, de leur utilisation et de leur position en veille. Chaque situation est unique, alors prenez le temps de bien comprendre vos appareils et leurs consommations pour optimiser vos économies d’énergie.