[dsm_breadcrumbs _builder_version= »4.14.2″ _module_preset= »default » theme_builder_area= »post_content » home_text= »Immo-project » home_icon_font_size= »20px » separators_font_size= »20px » hover_enabled= »0″ sticky_enabled= »0″][/dsm_breadcrumbs]

Énergie de Demain : Faut-il revoir notre système énergétique?

Analyser l’état actuel de l’énergie dans le monde révèle rapidement qu’une grande partie de celle-ci ne provient pas de sources durables. Environ 80% de l’énergie mondiale est encore issue des combustibles fossiles – pétrole, gaz naturel, et charbon. Ces sources, bien qu’abondantes et rentables, sont non renouvelables et causent d’importants problèmes environnementaux, notamment en raison des émissions de gaz à effet de serre qu’elles génèrent. Nous devons, de notre point de vue, insister sur l’important besoin de diversification et de durabilité dans nos sources d’énergie.

Prenons l’exemple de l’énergie nucléaire. On ne peut nier qu’elle est une source d’énergie importante, capable de fournir une quantité énorme d’électricité avec un impact environnemental relativement moindre que celui des combustibles fossiles. Elle génère peu de dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre. Cependant, outre le risque d’accident nucléaire, elle produit des déchets radioactifs qui posent des problèmes majeurs de sécurité et de santé. Par ailleurs, il faut prendre en considération qu’une partie de l’uranium nécessaire à l’exploitation des centrales nucléaires doit être importée, limitant ainsi son indépendance énergétique.

Face à ce constat, il est tentant de se tourner vers d’autres alternatives d’énergie. Les énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire et l’énergie éolienne, ont la faveur de l’opinion publique, tant pour leur durabilité que pour leur aspect écologique. Selon une étude de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), ces sources d’énergie ont représenté environ 30% de toute l’électricité produite en 2020, et ce chiffre pourrait doubler d’ici 2025.

Leur développement est de plus en plus favorisé par des politiques publiques, des subventions et des avancées technologiques rapides. Néanmoins, leur intermittence (liée à l’ensoleillement, au vent…) pose des problèmes de gestion de l’approvisionnement énergétique. Nous recommandons donc de continuer à investir dans la recherche et développement pour surmonter ces obstacles et réaliser leur potentiel.

En conclusion, si l’énergie de demain doit inévitablement être plus durable, elle sera également nécessairement diverse. Elle se composera sans doute d’un mélange d’énergies renouvelables, d’énergie nucléaire, tout en continuant à exploiter certains combustibles fossiles de manière plus propre et efficiente. Le chemin vers une énergie plus durable est semé d’embûches, mais le jeu en vaut la chandelle pour la survie de notre planète.

Afin d’accompagner ce changement, l’adaptation de notre système énergétique devra passer par une amélioration de l’efficacité énergétique, une diversification des sources d’énergie et un équilibre entre l’offre et la demande. La technologie jouera un rôle déterminant pour atteindre ces objectifs, tout comme notre volonté collective à embrasser le changement.